EP08 - COMMISSAIRE PRISEUR

 

EP08 - MARIONCaféine_podcast
00:00 / 01:04

L’invitée du 8ème épisode de Caféine est Marion, commissaire-priseur chez Drouot Estimation, un métier encore peu connu du grand public et souvent confondu avec celui de commissaire judiciaire. On a observé en quoi consiste le quotidien de Marion, de ses différentes activités, de l’expertise de biens aux ventes aux enchères. Elle nous dévoile les secrets de cette vocation et certaines anecdotes.

Marion n’a pas toujours voulu être commissaire-priseur, elle nous raconte ses premières années d’études, à vaguer dans le domaine du droit sans vraiment savoir ce qu’elle espérait y trouver. Heureusement, c’est grâce à un déclic dans un salon de l’étudiant qu’elle y voit enfin plus clair et se lance dans le monde des enchères. Elle nous raconte alors son début de carrière avec ses premiers stages, en province et à Paris. Ensuite, elle nous décrit sa passion pour les montres et les bijoux, nécessaire dans ce métier où une certaine expertise est attendue de chaque commissaire-priseur. La conversation se poursuit ensuite sur comment définir la valeur d’un bien, même quand ce n’est pas dans votre domaine d’expertise. Elle nous propose une vision plus générale sur le métier de commissaire-priseur, en nous racontant comment est rythmé son quotidien, ce qu’est attendu d’elle et de chacun des partis impliquer dans la vente d’un bien. On finit sur la question de la mixité où Marion nous partage son optimisme quant aux changements que ce domaine devrait subir durant les prochaines années.

Une vocation enfouie au fond d’elle

Pourtant trainée régulièrement par ses parents dans les salles de ventes étant enfant et ayant passé des dimanches à travailler avec un commissaire-priseur pour se faire un peu d’argent, Marion n’avait jamais pensé en faire un métier. C’est une fois arrivée en 4ème année d’études de droit et en étant perdue sur son avenir, qu’elle se rend compte que son métier idéal était sous son nez depuis toujours. Elle nous raconte ce déclic incroyable et les premiers stages dans le monde des enchères.

  • Grandir dans les salles de ventes. 3:26

  • Un parcours d’études confus jusqu’au déclic. 4:30

  • Les premiers stages. 8:57

«  J’avais découvert ce métier assez tôt mais c’est venu ensuite assez tard comme vocation »

Une spécialisation dans l’estimation de bijoux et montres

Marion se définit comme quelqu’un de matérialiste, elle attache beaucoup d’importance aux objets et à l’histoire qu’ils transportent avec eux. Le bijou, en lui-même, a beaucoup plus d’histoires à raconter qu’un simple fauteuil, souvent transmis de générations en générations, on y attache une forte importance émotionnelle. C’est d’ailleurs pour ça que Marion est fascinée par les bijoux et a décidé d’en faire sa spécialisation.

 

  • Une passion pour le bijou. 10:40

  •  Entrer dans une des maisons de ventes aux enchères les plus prestigieuses de France. 12:42

  • L’estimation d’un bien. 14:24

« Je m’attache beaucoup aux objets et j’adore l’idée qu’ils ont eu une histoire. Je trouve que le bijou pour le coup, c’est vraiment un objet qui, plus que les autres je pense, a une histoire à raconter, dans les modes et les styles et en même dans l’histoire personnelle des gens qui les ont offerts, qui les ont portés, qui les vendent. »

Zoom sur le métier de commissaire priseur

Grâce à Marion, on entre en détail dans le métier de commissaire-priseur et ses facettes, de l’organisation des ventes aux enchères aux relations créées avec les vendeurs et les acheteurs. Marion nous partage également un lot très atypique avec lequel elle a eu l’occasion de travailler. Finalement, la conversation se finit sur la question de la mixité, actuellement en pleine évolution avec une forte proportion de femmes intégrant le milieu des enchères.

  • L’organisation des ventes aux enchères. 20:37

  • Des biens parfois atypiques. 32:10

  • Une journée type dans la peau d’un commissaire priseur. 36:09

  • La mixité dans un milieu historiquement dominé par les hommes. 41:00

« J’ai eu pas mal de messieurs mais aussi de dames de générations plus âgées, entre 60 et 80. Pour eux, le commissaire priseur c’est un monsieur de 60 ans en costume prince de galles, ça ne peut pas être une jeune femme blonde, qui fait 25-30ans, en jean »

Références de l’épisode et liens utiles

Conseil des ventes - Examen de commissaire priseur

L’Etudiant

Cartier

Commissaire priseur volontaire

Commissaire judiciaire

Revente sur folle enchère

Pour en savoir plus sur Drouot Paris: 

Le site web : https://www.drouot.com/?lang=fr&controller=home&&action=index

Le compte Instagram: https://www.instagram.com/drouot_paris/

Vous pouvez également nous retrouver sur

Instagram: https://www.instagram.com/cafeine_podcast/?hl=en

Site internet: https://www.cafeinepodcast.fr/

Et sur votre plateforme de podcasts préférée: Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Google Podcasts, Castbox, Youtube, ...

© 2020 Caféine.
cafeinepodcast@gmail.com